Gifu, une préfecture unique pour des expériences illimitées

Des environs montagneux d’Okuhida aux paysages urbains historiques de Gujo Hachiman et Takayama, en passant par des villes animées comme Gifu, chaque partie de la préfecture offre quelque chose de différent, quelque chose de spécial. Voici huit grandes zones à explorer.

Gifu
Gifu

NORD

Okuhida

Okuhida

Située dans les Alpes japonaises du Nord, la région d'Okuhida dans la préfecture de Gifu est une porte ouverte sur les montagnes. En été, l'air frais et les paysages à couper le souffle font des Alpes japonaises du Nord un paradis pour les randonneurs, tandis qu'en hiver, elle propose des activités telles que le ski et les balades en raquettes. Toute l'année, il est possible d'admirer des vues panoramiques époustouflantes sur les montagnes depuis le téléphérique de Shinhotaka à Okuhida.

Nichés au sein de cet ensemble de sommets de 2 000 à 3 000 mètres, les villages rustiques d'Okuhida abritent des auberges ryokan traditionnelles, où les voyageurs peuvent séjourner dans des chambres équipées de tatamis, déguster une cuisine régionale comme le bœuf wagyu local de Hida, et se baigner dans des bains thermaux apaisants. Les villages et leurs sources thermales offrent ici le plus grand nombre de bains thermaux à ciel ouvert de tout le Japon, permettant souvent de profiter d’une vue imprenable sur les montagnes tout en prenant son bain.

Situé seulement à une heure de bus du centre de Takayama, Okuhida est également accessible en bus depuis les préfectures voisines de Nagano et Toyama - à une heure de route depuis la ville de Matsumoto et à deux heures depuis la ville de Toyama. La voiture de location représente un autre excellent moyen de partir à la découverte de cette partie de Gifu.

Voir les lieux d'hébergement à proximité
Gero

Gero

La station de Gero est considérée comme l'une des trois plus célèbres du Japon pour ses onsen (sources thermales). Elle est réputée pour son eau apaisante et riche en minéraux ainsi que son cadre naturel immaculé.

Gero est une station entourée de montagnes, située sur la rivière Hida. Les premiers témoignages documentant des bains dans ses sources chaudes remontent à plus de 1000 ans. Depuis des générations, son eau alcaline et claire a la réputation de laisser la peau douce et lisse, une vertu beauté qu'il est possible de découvrir par soi-même dans la multitude de bains publics en plein air de Gero. Si l'idée de prendre un bain en compagnie d'autres personnes peut intimider, pas d'inquiétude, Gero dispose également de plusieurs bains de pieds relaxants disséminés dans la ville et les établissements d'hébergement proposent généralement la possibilité de profiter de bains privés.

Pour les voyageurs qui veulent s'immerger dans la culture de Gifu, Gero abrite des dizaines d'hôtels de style traditionnel disposant chacun de leur propre gamme de bains thermaux intérieurs ou extérieurs. Ces auberges proposent également des chambres équipées de tatamis et des repas à plusieurs plats mettant en valeur la cuisine régionale. Gero est également facile d'accès en train. La station ne se trouve qu'à 50 minutes de Takayama et à 90 minutes de Nagoya.

Voir les lieux d'hébergement à proximité
Takayama

Takayama

La ville Takayama dans la préfecture de Gifu est imprégnée d'histoire. Le voyageur peut la découvrir dans ses ruelles bordées de vieilles bâtisses en bois et la ressentir lors des festivals de printemps et d'automne, qui ont lieu depuis plus de 300 ans, en particulier lorsque les grands chars yatai défilent dans les vieux quartiers. Il est possible aussi de goûter à l'histoire de la ville, avec la brasserie locale où le saké a été affiné au fil des siècles - des boissons qui se marient parfaitement avec la cuisine régionale comme le bœuf wagyu de Hida

Pour les voyageurs qui souhaitent prendre leur temps à Takayama, la ville propose un large éventail d'hébergements, des auberges ryokan de moyenne et haute gamme avec des chambres équipées de tatamis aux chambres d'hôtes minshuku à petit prix. Il existe également une variété de possibilités de séjour de style occidental.

De l’intérieur de la préfecture de Gifu, Takayama est accessible par les trains JR depuis les gares de Gifu (2 heures) et de Gero (50 minutes). La ville de Takayama est également reliée à Kanazawa et à Tokyo via Toyama sur la ligne Hokuriku Shinkansen. En excursion ou pour une nuit supplémentaire, à seulement 15 minutes en train depuis la gare JR de Takayama se trouve Hida Furukawa, une ville baignée par la beauté rurale des montagnes et des vastes rizières environnantes, avec son propre vieux quartier typique.

Takayama: Voir les lieux d'hébergement à proximité Hida: Voir les lieux d'hébergement à proximité
Shirakawa-go

Shirakawa-go

Le village de Shirakawa-go, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, est l'un des sites les plus emblématiques de la préfecture de Gifu et du Japon. Les toits de chaume des fermes du village sont particulièrement majestueux lorsque Shirakawa-go se recouvre de plusieurs mètres de neige en hiver ou lorsque les rizières se drapent d'un vert vif en été.

Pour une expérience très spéciale qui plongera le visiteur dans le passé du Japon, certaines des fermes au toit de chaume de Shirakawa-go proposent un hébergement rustique pour un petit nombre de personnes, avec leurs foyers encastrés dans le sol, leurs poutres en bois ancestrales et des chambres équipées de tatamis. Les voyageurs peuvent également séjourner dans des auberges ryokan traditionnelles ou dans des logements de style occidental.

Situé dans le nord-ouest montagneux de Gifu, le village de Shirakawa-go se trouve à 50 minutes en bus depuis la ville de Takayama. Il est également possible de prendre un bus depuis Kanazawa (85 minutes) ou Nagoya (3 heures), villes toutes deux accessibles par le train à grande vitesse (shinkansen) depuis Tokyo.

Voir les lieux d'hébergement à proximité

CENTRE

Gifu City

Ville de Gifu

Depuis le sommet de la montagne, le château de Gifu domine et contemple la ville de Gifu, la plus grande agglomération de la préfecture de Gifu. Celui-ci, bien qu'il s'agisse aujourd'hui d'une reconstruction, a servi de base au seigneur de guerre Nobunaga Oda au 16e siècle, et il offre toujours une vue imprenable sur les environs.

En contrebas, se trouve l’immaculé fleuve Nagara, où chaque soir, de la mi-mai à la mi-octobre, les pêcheurs ukai perpétuent une tradition vieille de 1300 ans, qui consiste à attraper des poissons ayu à l'aide de cormorans. À proximité se trouve le quartier de Kawaramachi et sa collection de bâtiments historiques en bois qui abritent aujourd'hui toute une gamme de cafés et de magasins. Par contraste, d'autres parties de la ville de Gifu sont très modernes et regorgent d'activités et d'endroits où séjourner - des hôtels de style occidental aux auberges ryokan traditionnelles.

La gare de Gifu ne se situe qu'à 20 minutes de Nagoya en train. Nagoya est facilement accessible par la ligne Tokaido Shinkansen depuis Tokyo (1 heure 40 minutes) et Osaka (50 minutes).

Voir les lieux d'hébergement à proximité
Gujo, Seki and Mino

Gujo, Seki et Mino

S'écoulant de la chaîne de montagnes Hakusan vers le sud en passant par Gifu, l'eau limpide du fleuve Nagara a contribué à façonner les traditions et la culture de nombreuses villes historiques. Elle apporte le poisson ayu en été et joue un rôle clé dans la tradition de l'élaboration du washi (papier japonais) de Mino, vieille de 1 300 ans, et dans celle de la fabrication d'épées et de couteaux de Seki, qui remonte à 700 ans.

À Gujo Hachiman, l'eau circule dans la ville grâce à un système de canaux vieux de 400 ans, offrant une douce mélodie de cours d'eau. Les vieilles rues servent également de cadre pour le festival de danse Gujo Odori de Gifu, qui a débuté dans les années 1600 et qui se déroule maintenant pendant 33 nuits chaque été.

Les voyageurs qui séjournent à Gujo, Seki et Mino ont la possibilité de choisir entre les auberges ryokan traditionnelles, les chambres d'hôtes familiales minshuku et les hébergements de style occidental. Les trois villes sont accessibles par la ligne Nagaragawa Railway et par les services de bus de toute la région.

Gujo: Voir les lieux d'hébergement à proximité Seki: Voir les lieux d'hébergement à proximité Mino: Voir les lieux d'hébergement à proximité Minokamo: Voir les lieux d'hébergement à proximité Kakamigahara: Voir les lieux d'hébergement à proximité

Sud-est de Gifu

Southeast

Southeast Gifu

La partie orientale de Gifu est riche en traditions. La Nakasendo, une route commerciale et de communication cruciale qui reliait l'est (Tokyo) et l'ouest (Kyoto) du Japon du 17e au 19e siècle, passait par de nombreuses villes postales. Magome-juku, l'une des mieux préservées, donne vraiment l'impression de remonter le temps.

La région, qui s'étend sur les villes de Tajimi, Toki et Mizunami, abrite également les céramiques de Mino, un artisanat dont les racines remontent à 1300 ans. Céramique la plus produite au Japon, elle se décline aujourd'hui dans un éventail de styles, depuis une fabrication soignée à la main à la production de masse.

Magome-juku et d'autres lieux situés le long de la Nakasendo offrent la possibilité de séjourner dans des logements et des maisons traditionnelles soigneusement préservés, tandis que le reste de la région offre des hébergements pour tous, des hôtels modernes aux auberges ryokan. Toute la région est facilement accessible via Nagoya, par les lignes de train JR et de bus.

Mizunami: Voir les lieux d'hébergement à proximité Tajimi: Voir les lieux d'hébergement à proximité Toki: Voir les lieux d'hébergement à proximité Ena: Voir les lieux d'hébergement à proximité Nakatsugawa: Voir les lieux d'hébergement à proximité

Sud-ouest de Gifu

Southwest

Southwest Gifu

Gifu était traditionnellement considéré comme le carrefour de l'est et de l'ouest du Japon, des villes comme Sekigahara revêtant alors une importance stratégique pour quiconque souhaitait s'emparer du pouvoir au Japon. L'ancienne gare postale de Sekigahara-juku, sur la route commerciale vitale Nakasendo, était considérée comme le point intermédiaire entre la ville, aujourd'hui préservée, de Magome-juku et Kyoto.

Outre le fait de cheminer sur la Nakasendo, les visiteurs peuvent s’y renseigner sur l'une des batailles les plus célèbres et les plus influentes du Japon, la bataille de Sekigahara. En 1600, le seigneur de guerre Tokugawa Ieyasu a vaincu ses rivaux de l'ouest ici, ouvrant la voie aux 265 ans de règne pacifique des Tokugawa. Aujourd'hui, certaines parties du champ de bataille sont préservées et un nouveau musée documente le déroulement des événements.

Pour plus de tradition, à la mi-mai, la partie occidentale de Gifu accueille également le festival Ogaki, classé au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, qui depuis plus de 350 ans voit défiler de grands chars à l'ombre du château d'Ogaki. En train, Sekigahara et Ogaki se situent à environ une heure de Kyoto et d'Osaka et à 45 minutes de Nagoya.

Sekigahara: Voir les lieux d'hébergement à proximité Ogaki: Voir les lieux d'hébergement à proximité Yoro: Voir les lieux d'hébergement à proximité

Rechercher des lieux d'hébergement

Booking.com