Partager

Lors de ce tour de 3 jours, vous découvrirez la cuisine et la culture de Gifu et passerez un moment merveilleux. L'itinéraire en or à travers Gifu est populaire auprès de nombreux visiteurs du monde entier et en particulier auprès des européens, des américains et des australiens. Ici, vous ressentirez le Japon du bon vieux temps en qulques sortes à mi chemin entre les ambiances d'Osaka, de Kyoto et de Tokyo. Évadez-vous vers des sites du patrimoine mondial tels que Shirakawa-go, Takayama et bien d'autres villes historiques tout en découvrant le passé, la culture et la cuisine de cette région. Ce circuit en or dans la préfecture de Gifu permet de s'échapper quelques jours des visites urbaines et de profiter de sites plus calmes, comme le chemin de Nakasendo et Magome. Vivez un véritable voyage dans le passé du Japon !

1
Shirakawa-go
2
Takayama
3
Hida-Furukawa
4
La ville thermale de Gero
5
Le village de Magome-juku
Jour 1

Shirakawa-go

Explorez Shirakawa-go, un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce village paysan traditionnel de montagne est célèbre pour ses maisons de « style gassho ». En hiver, leurs toits recouverts de neige offrent un spectacle magnifique. Les vastes rizières qui entourent Shirakawa-go appartiennent toujours aux habitants du village et constituent leur moyen de subsistance. Une promenade autour de ce village pittoresque permet aux visiteurs d’effectuer un voyage dans l’ancien temps. Vous pouvez découvrir l’intérieur des maisons ouvertes au public ou partir pour une excursion de 15 minutes en direction du point d’observation de Shiroyama afin de profiter d’une vue panoramique imprenable.

1
Shirakawa-go

Shirakawa-go – Takayama

compter 50 minutes de trajet avec la compagnie de bus Nohi

Takayama

Le quartier historique de Takayama, qui était autrefois une ville marchande prospère, a conservé la plupart de ses bâtiments anciens et son architecture traditionnelle. Aujourd’hui, le quartier abrite des ateliers d’artisanat, des brasseries de saké, ainsi que des échoppes vendant les spécialités locales comme les mitarashi dango et les brochettes au bœuf de Hida. Par ailleurs, Takayama Jinya, également appelée ancienne demeure du gouverneur de Takayama, est le seul édifice de ce type encore présent au Japon, lui conférant une valeur historique inestimable.

2
Takayama
Jour 2

Takayama – Hida-Furukawa

15 minutes en train (ligne JR Takayama)

Hida-Furukawa

Gifu abrite également la « petite Kyoto », à savoir le bourg de Hida Furukawa. Plus de 1000 carpes multicolores ont élu domicile dans les canaux qui serpentent cette petite ville bordée par la rivière Seto. Les personnes souhaitant profiter d’une journée entière de détente à la campagne peuvent essayer le cyclotourisme Satoyama.

Les visiteurs venant en avril auront peut-être la chance d’assister au Festival de Hida Furukawa, avec ses démonstrations de tambour et ses parades dynamiques, exaltantes et débordantes d’esprit japonais. Même si vous ne pouvez pas vous rendre sur place pendant la période du festival, vous pouvez néanmoins en faire l’expérience indirectement en visitant la Salle d’exposition du Festival de Hida Furukawa.

3
Hida-Furukawa

Hida-Furukawa – Gero

70 minutes en train (ligne JR Takayama)

La ville thermale de Gero

La source thermale de Gero est l’une des trois meilleures sources thermales (onsen) du Japon. Surnommée « la source des beautés », son eau aurait des vertus embellissantes rendant la peau des baigneurs aussi douce que l’eau elle-même. Le symbole de la source thermale de Gero est le « funsenchi », un vaste bain en plein air à même la pierre qui se trouve juste à côté de la rivière Hida. En raison de son emplacement et s’agissant d’un bain mixte, les personnes doivent porter un maillot de bain pour s’y baigner.

4
La ville thermale de Gero

Hébergement à Gero

Jour 3

Gero – Magome-juku

1h30 en bus (compagnie Nohi bus)

* Ce bus circule au printemps et en automne et peut être supprimer en fonction des conditions de circulations.

Le village de Magome-juku

Magome-juku est une ville-relais située à l’extrême sud d’une route de montagne appelée « Kisoji ». Les habitants de la région de Magome consomment des soba (nouilles de sarrasin) depuis très longtemps. Vous pouvez vous arrêter dans les différentes échoppes pour grignoter des goheimochi (brochettes de riz gluant grillé recouvert de sauce), des okaki (crackers de riz), des oyaki (petits pains fourrés de légumes coupés et divers ingrédients), des châtaignes grillées, etc.

5
Le village de Magome-juku

Magome-juku – Tsumago-juku
*Laissez vos bagages et allez à Tsumagojuku

Environ 3h / 8,8 km à pied (aller)

Carte