Le style de céramique le plus répandu au Japon

Les céramiques de Mino (Mino yaki en japonais) sont des poteries faites principalement à l'est de la préfecture de Gifu dans les villes de Tajimi, Toki, Mizunami, et Kani. Actuellement, la céramique Mino représente environ 50% de la production totale de céramique du Japon (Centre de promotion économique et industrielle de Gifu, Industrie céramique 2017).

La céramique de Mino a une histoire vieille de plus de 1 300 ans, qui aurait commencé pendant la fin de la période Kofun au 7ème siècle dans la région de Tono dans la préfecture de Gifu, quand les premiers objets en terre cuite de Sueki furent cuits dans des fours anagama, un style ancien de four de montagne.

Avant la Première Guerre mondiale, les pays européens exportaient de la vaisselle partout dans le monde. Cependant, ils sont devenus incapables de fabriquer ces produits en raison de la guerre, conduisant à la croissance des exportations japonaises. Par conséquent, dans le sud-est de Gifu où l’industrie de la céramique était déjà intensive, le nombre de fabricants et l’ampleur des installations a encore augmenté. Après la Seconde Guerre mondiale, certains potiers ont prouvé que la céramique momoyama-to dérivait de la région de Mino et ont contibué à une augmentation des artisans céramistes de Mino.

Actuellement, la région de Tono (sud-est de Gifu) détient la plus grande part du Japon en matière de production de poterie.

  • Des traditions intemporelles
  • Printemps
  • Été
  • Automne
  • Hiver

Informations Basiques